Question ? pourquoi me lancer dans cette aventure qu’est l’aide au développement personnel ? Quelles expériences de Vie me permettent d'affirmer que je puis apporter une aide en ce domaine ? Bonnes questions dont les réponses vous montreront combien j'ai vécu de changements, petits et  grands, désirés ou non.

 

Tout d’abord, si vous le permettez, quelques mots sur moi : j’ai dépassé le demi-siécle depuis quelques années et me rend compte que mes dix dernières années ont été plus vivantes que toutes les premières (je vous laisse faire le calcul), plus intéressantes (au sens du proverbe chinois, vous savez « puissiez vous vivre des années intéressantes ! »..Salutations à prendre  ..disons..à double sens ?)

 

Dans ma prime jeunesse, intellectuel (oui, oui) dans un coin de la France profonde, allons, je puis même parler du terroir, du Centre France, j’avoue avoir eu du mal.. Solitaire, trouvant refuge dans mon imagination et les livres, j’étais une « tète d’œuf »..Le timide pathologique, transpirant à grosses gouttes en société, bredouillant et rougissant des qu’il fallait me mettre en avant, le dernier choisi pour faire parti de l’équipe de foot, par exemple...Vous saisissez ? je ne vous parle même pas du reste...C'était à l'avenant.. Et pourtant, lors d'oraux d'examens, je m'en sortais toujours bien.. Déjà la PREPARATION, Le CONTROLE me donnaient l'assurance. Improviser ? pas question !

Puis vint la découverte des arts martiaux japonais (judo et karaté)..et les études supérieures (toujours à bosser et me préparer aux examens ).. Puis le rite de passage à l'âge adulte de l'époque, ce que l’on nommait à l’époque le Service Militaire .. L'ayant préparé et ayant le gout de l'aventure (ou pour être franche, pour fuir la région), optant pour un VSL, j’en profitais pour voyager et me retrouvais promu à des fonctions de commandement.. Moi, le timide ! Aouch ! ceux qui ont connu apprécieront le challenge ..C’était incroyable, je menais de l’avant, une fois lancé (surprise), découvrant le doute en même temps que les responsabilités.

Mais au point de vue social, demeurant toujours timide et réservé, j 'étais renfermé, sombre, bourré de complexes, sur la défensive et parfois agressif.

 

Et puis arriva la vie professionnelle dans l’informatique (l'âge d’or)  ou très très vite je me trouvais, malgré mon jeune âge, propulsé à des fonctions de manager, de leader vis-à-vis de personnes plus âgées. De chef de projet en responsable d’équipe, voir de service..Ma volonté de contrôle était un atout, mais aussi une faiblesse.. Reconnu, œuvrant dans un poste à hautes responsabilités, toujours dans le challenge...

 

Au fond de moi, je restais timide, peu confiant, coincé.. Et pourtant !!!

 

Je devins également, par hasard mais grâce à la confiance de mon sensei d'aikido,  enseignant et connu le trac et les affres de la solitude, face à des apprenants qui vous regardent, pleins d’attente. Jj’ai connu l’angoisse de la salle vide...j’ai connu le doute sur mon positionnement et sur mes capacités de formateur.

Coté vie privée, j’étais (et suis encore) marié et père de 3 enfants. A ce jour, j'ai même une petite fille.

 

Mais, mais, mais.. Depuis l'adolescence j’étais aussi quelqu’un d’autre (secrets, secrets..) et en 2008, l’armure craqua..le masque tomba et très vite, après une dépression (une crise du milieu de vie ?), j’entrais en transition..

Chenille devenant papillon..

Certes la mue fut douloureuse (physiquement et moralement) et je suivis une thérapie (gros travail sur moi, travail toujours en cours d’ailleurs)..Je me livrais également à quelques frasques qui me firent visiter ce que l’on appelle les « unités psychiatriques » et découvrir des gens en.. Souffrance ....Mais aussi changement de comportement ..Je devenais plus sociale, plus communicative, plus lumineuse, naturelle et fière de ce que je suis , de ce que j'ai réalisé...Et surtout j'ai redécouvert les bienfaits de l'humour !

 

Et en 2015, après une frasque plus.. hardie  que les autres (celle-ci m'ayant plongé dans un coma de 5 jours), je découvris, via témoins interposés,  la puissance de mon inconscient, des capacités de l’esprit. J’eus aussi la chance de rencontrer des personnes, qui prenant en considération tout ce que je savais faire, ma volonté et mes capacités, me firent découvrir le domaine de l’accompagnement..Et miracle, je m’y découvris quelques talents, moi la solitaire ! La timide ! La renfermée ! l'asociale !..Ce voyage volontaire aux portes de la Mort, cette catharsis, avait provoqué une Re-naissance.

 

J’en vins donc à la PNL, à l’Hypnose, au coaching, aux neurosciences, à la psychologie, aux sciences du comportement…

Devenue papillon, je quittais mon cocon et pris mon envol, osant faire face à mes peurs, osant faire face aux autres, à leurs jugements et à leurs demandes, mettant en pratique un diction asiatique resté jusque là incompris « Être fort, c’est oser montrer ses faiblesses sans que nul ne songe à en profiter », appliquant aussi la maxime de Bruce Lee, qui tirant leçon d’un accident qui faillit le condamner au fauteuil roulant disait « utilise la pierre qui t’a fait trébucher pour mieux avancer »..

Et je le fais, dans ma vie quotidienne..et dans divers domaines...ou je n'hesite point à aller titiller ma zone d'inconfort..

Et dans tout cela, oserais je ajouter que j’ai perdu 40% de mon audition sur chacune de mes oreilles, d’un coup  et que j’ai du me résoudre à porter des prothèses auditives ?

Là aussi, j’ai tergiversé, nié, voir râlé après la malchance, l'injustice (le fameux pourquoi moi ?)..Avant d'accepter . Et redécouvrir la sonorité de la Vie :)..Myope et sourde...Okay faisons avec...Mais faisons le bien :)

 

Alors oui, j’ai l’expérience de la peur, de l’hésitation, des pensées en boucle, des croyances limitantes , du recul devant l’action, du « et si je me plante ? », du « qu'en dira t’ on ? »..J’ai l’habitude du comportement peu écologique pour soi et pour les autres, je connais les émotions réprimées qui dévorent littéralement l’âme et le cœur, la fuite qui vous remplit de honte et de colère, de doutes sur vous même, celle qui finit par dégrader votre confiance en vous, votre estime de vous même,., la frustration qui vous dévore jusqu'à l'explosion de rage..

Je suis passée par là.. Par l’Enfer ! Et non, L'Enfer, ce n'est pas toujours les autres.. Avec le recul, je me dit que l'humain est très doué pour s'infliger des auto châtiments..et qu'il est vrai, à un certain niveau, que l'enfer est pavé de bonnes intentions.

 

Si encore à ce jour, aller vers des inconnus, me présenter à un groupe ou à un public fait toujours battre mon cœur plus vite, j’ai appris quelques recettes. Et je me suis toujours autant surprise quand on me parle de mon charisme, de mon attrait, de ma vitalité, de mon humour,.. Comme quoi !!

Je continue à pratiquer les sports de combats, ayant souvent été agréablement surprise. Je sors, sans cesse, de ma zone de confort, estimant que j'ai un challenge supplémentaire : Ambassadrice de la cause transgenre, à la fois si exposée médiatiquement et si peu connue en réalité. Je désire qu'à travers ma rencontre, les autres nous perçoivent autrement, positivement, loin des préjugés et fausses images.

 

Donc je me sens légitime à vous donner un petit conseil : Ne vous laissez pas engloutir par vos peurs.. Osez ! Faites le premier pas.. Et les autres suivront !

 

Et par extension, je puis vous comprendre, je puis quelque part partager votre vécu, vos ressentis et qui sait vous aider.. Et croyez moi, j’aurai bien aimé bénéficier de ce support

Si ,en résumé, je vous affirme  "nous sommes le produit de nos pensées",  quel est votre reponse désormais ? 

Nos Clients :

​© 2017 par LD.

Créé avec Wix.com