• liana

décisions, actions et illusions

Bonjour à toutes et tous

La nouvelle année est là avec tous ses espoirs, ses rêves. Ses décisions !


Consciemment ou non, en effet, la fin d’année (calendaire) amène un bilan de nos décisions et actions passées (et oui toute décision amène une action, ne serait-ce qu’une inaction) et que la personne qui n’a jamais envisagé, voir prononcé des « Promesses de nouvel An » m’écrive J

Personnellement, ce serait plutôt mes anniversaires qui me pousse à l’introspection (et à des méandres de déprime – lol).. Ai je bien dit MES anniversaires ? Oui et je le maintiens. Une personne aussi complexe que moi ne peut avoir que plusieurs naissances ; D’ailleurs, si l’on réfléchit bien, tout le monde est dans ce cas.. : De notre naissance biologique à nos moments de constitution identitaires personnels, sans parler des moment sociaux (qui peuvent se cumuler. Je songe là (et d’ailleurs je me devrais m’analyser, à l’anniversaire de mariage !).


Ah, la notion d’anniversaire (étymologiquement : qui ramène à l’année) : 1) Retour annuel d’un jour marqué par un évènement (ou plutôt par la perception de cet évènement : Avez-vous remarqué le marié et la mariée n’ont pas les mêmes souvenirs de le jour de Mariage ?) 2) Qui ramène le souvenir d’un évènement arrivé un pareil jour

Mais bon, ce n’est pas ce le sujet que je désirais aborder. J’ai encore pris un sentier au hasard qui pourrait, si je ne me retiens, m’emmener dans un voyage extraordinaire (sans pourtant être un Hobbit)

Au départ, je désirais parler des décisions !

Une décision, et pour moi, un choix validé (mais pas forcément mis en action. On peut prendre une décision … Et en rester là)..Le processus de prise de décision est à la fois conscient et inconscient.. Conscient car bien sûr, il y a un contrôle, une volonté de faire un choix.. Et inconscient car bien souvent les vrais piliers du choix ne sont pas ceux que l’on croit. Qui n’a jamais fait de liste pour ou contre pour finalement aller à l’encontre du choix rationnel ? qui n’a jamais relancé les dés lorsque le résultat ne nous convenait pas ?

Donc décision : résultat d’un processus essentiellement émotionnel., enrobé d’une couche de rationalité.


Ce n’est pas pour autant qu’il faut partir, pour les décisions engageantes, le nez au vent !

Une petite étape de rationalisation ne peut être que bénéfique (elle coute pas cher et peut rapporter gros ) : - Liste de pour ou contre (avantage/inconvénient) - Liste de facteurs d’échec ou de réussite - Analyse de l’impact écologique sur Soi et sur son entourage - Analyse des moyens disponibles

En coaching, on parle du SWOT.


Au final, on en tient compte ou pas, mais le travail est bénéfique, de toute façon car il va permettre de générer une certaine cohérence (une paix de l’esprit) lorsque l’action sera engagée (et que les doutes sur la validité de la décision vont surgir ! Il y en a toujours, toujours. Je parle des doutes pas des actes.. On peut douter et agir)


Exemple : l’achat d’une nouvelle voiture (réfléchissez y un peu !)


Décision prise ! Action ! Attention, on tourne … Et là ,que vous mettiez en acte ou pas la décision, va apparaitre un merveilleux phénomène d’homéostasie : une autojustification. En effet, plus l’inconfort lié à votre décision sera fort (et si l’étape d’avant d’analyse n’a pas été réalisée, il le sera), plus votre inconscient va travailler pour trouver des justifications plausibles (du moins à vos yeux… Si l’on peut dire) . En effet, notre cerveau n’aime pas les dissonances cognitives. Elles l’épuisent et le cerveau est axé sur l’économie d’énergie. .C’est pour cela qu’il n’aime pas le changement et préfère le « comme d’habitude », le « comme avant », le « on a toujours fait comme çà ! ».


Ce qui fait toujours douter, à posteriori, des intentions réelles du comportement d’une personne..


Dans le cas d’une décision de Nouvel An, il est donc intéressant de voir quels réels inputs l’ont déclenché. Car ceux-ci auront un impact sur la motivation à mettre en action.. Dans la durée ! Mais, hummm, en général , nous n’aimons guère croire que nous nous illusionnons, encore moins que nous nous trompons..

Et encore, je me rends compte que je n’ai point abordé un facteur essentiel : La peur de mettre en action la décision, la peur de faire du nouveau (de faire, ou de vivre du Nouveau !)..Autre sujet : Vaincre sa peur de l’action.. Bizarre, pourquoi ne pas parler de la Peur de l’Inaction ??


Ouf ! Bon brainstorming, chers lecteurs…

4 vues

Posts récents

Voir tout

De la reprise du sport

Lorsque des personnes me disent qu'elles aimeraient faire (ou reprendre) du sport, je leur demande toujours « Pourquoi ? »..Quelle est leur motivation ? A fortiori lorsque la demande initiale est suiv

Cours de Self Defense

Parce que savoir se défendre face à une agression physique (qui, d’ailleurs, peut être précédée d’une agression verbale) n’implique pas pour autant devenir une masse de muscles, voir une boule d’agre

Les Gardiens du Seuil

Bonjour à toutes et tous J’aimerai vous parler brièvement des travaux de Joseph Campbell sur les mythes, de son influence sur les scenarios de film (surtout hollywoodiens d’ailleurs) et ses prolongem

Nos Clients :

​© 2017 par LD.

Créé avec Wix.com