• liana

Combien de séances pour un changement ??

Combien de séances pour changer ?

Souvent cette question m’est posée, pas surprenant vu le contexte à la fois de notre société de l’immédiateté (Cliquez à gauche pour changer ! Avec option livraison express) et la notion d’urgence que peut ressentir la personne une fois le barrage/blocage rompu.


Combien de séances ?

Pour les plus anciens, je reprendrais la chute de la fameuse histoire du fut de canon (voyez Fernand Raynaud "le fut du canon") et répondrais : un certain nombre !

Pour les plus jeunes, redécouvrez cet humoriste qui savait si bien croquer la société avec des personnages truculents.

Dans l’accompagnement au changement, quel que soit la méthode, les outils, tout dépend du sujet, de ses motivations, de ses besoins, de son environnement, de ses peurs avouées ou non, de ses désirs conscients ou non.

Tout dépend de son engagement.


Et je parle pas de ceux qui viennent simplement pour se prouver que non, rien ne change jamais.. Même en payant. Le genre « j’ai vraiment tout essayé ! »


J’ai pu remarquer que la première séance (que j’offre) est en général une occasion pour le sujet de se libérer, de parler, sans retenue. Souvent la demande est floue, imprécise, générale, orientée vers le rejet du présent.

Bien souvent le sujet est dans la plainte, mais pas encore dans la demande

Personnellement, cette séance me sert à cerner le sujet, à le calibrer, à observer son langage, verbal, para verbal et corporel, son processus de pensée.

A partir de là, j’élabore une stratégie de changement, que je présente au sujet, afin de valider l’alliance (non pas thérapeutique) mais d’accompagnement.

Parfois cette séance est un catalyseur ..Qui peut suffire (et j’en serais de ma poche) .Mais c’est assez rare car changer signifie rompre des habitudes, des comportements, ramollir des croyances et comme le dit la sagesse populaire « le naturel revient au galop »..Les errances, les rechutes, les échecs font partie du processus et bien souvent l’accompagnement doit se poursuivre.

Il va falloir un support , un tuteur, une consolidation voir parfois (et souvent) une zone ou le sujet pourra exprimer ses frustrations, ses émotions, ses doutes..et se remettre de ses rechutes (puisqu’il faut bien donner un nom)


Changer, c’est un peu une traversée en solitaire d’un vaste océan, avec ses vagues, ses tempêtes, ses récifs, ses sirènes, ses pirates..

Une odyssée sans forcément une Pénélope à l’arrivée !

Et un GPS ou un WAZE un tantinet farceur qui ne prendra pas nécessairement le chemin le plus rapide, ni le plus rectiligne..


Pour en revenir aux séances, il faut garder à l’esprit que les vagues de changement se font souvent « entre » et non pendant les séances.

Un peu comme si la séance servait à déblayer le terrain. .D’ou la nécessité d’un lien inter séances dont la fréquence peut varier, dans un commun accord, suivant le tempo.


Changer c’est à la fois simple et compliqué.. Car c’est humain et quoiqu’il en dise, l’humain n’aime pas le changement !


Quelques réflexions brutes sur le changement, en réponse à de légitimes interrogations.


Intéressé ? Contactez moi

6 vues

Nos Clients :

​© 2017 par LD.

Créé avec Wix.com